Présentation
Historique
Les Hommes
Adhérer au BNVCA
Nous contacter

Faire un don

Domaines d'intervention
Procédures d'intervention
Formulaire de déclaration
Formulaire Média

Communiqués

Anciens Communiqués

Verbe et Lumière
Centre Simon Weisenthal
U P J F
Fondation du Judaïsme Français
Union des CCJ (IDF)




COMMUNIQUÉS
15/08/2014

Le BNVCA condamne la délibération inique du Conseil Municipal de Creil (Oise) qui élève au rang de citoyen d'honneur le terroriste palestinien Barghouti.Le BNVCA saisit le Tribunal administratif d'Amiens et demande au Préfet de 'L'Oise de faire annul
BUREAU NATIONAL DE VIGILANCE CONTRE L ANTISÉMITISME 8 Boulevard Saint Simon 93700 Drancy 0663883029 Le Président Sammy Ghozlan 0609677005 Drancy le 15 août 2014 Le BNVCA est alerté par plusieurs internautes,ainsi que par de nombreux administrés de l'Oise et de Creil en particulier, scandalisés par une décision du conseil municipal de Creil, du 23 JUIN 2014 qui élève le terroriste palestinien Marouane Barghouti au rang de citoyen d'Honneur. Comme ses requérants, le BNVCA ne comprend toujours pas cette fascination de certains élus et membres du parti communiste ainsi que des partis d'extrême gauche, pour les terroristes, notamment quand ceux ci sont les auteurs de crimes antijuifs et anti israéliens. Ce conseil municipal ose souiller la mémoire de Jean Jaurès, comparant cet illustre pacifiste français qui n'a jamais usé de la violence,au terroriste palestinien Barghouti. Le BNVCA comme ses requérants et comme tous les républicains normaux, ne comprend pas pourquoi ces mêmes élus de ces mêmes partis communiste ou d'extrême gauche,bannissent la démocratie d’Israël, méprisent autant le peuple juif, et par contre encensent ,honorent les terroristes,donnant le sentiment qu'ils justifient leurs crimes. Le BNVCA rappelle que les résistants français n'ont jamais attaqué de civils allemands ou autres, ce qui n'est pas le cas de Barghouti et des organisations terroristes qu'il a commandées. La délibération scandaleuse de ce Conseil Municipal fait l'impasse sur les nombreux crimes et attentats commis par Barghouti lui même ou par les factions qu'il a dirigées. Le BNVCA a chargé son conseil Maitre Baccouche de saisir le Tribunal administratif d'Amiens, compétent, pour faire annuler cette décision inique, et dangereuse. Le BNVCA demande au Préfet d l'Oise de prendre toutes les mesures administratives et judiciaires pour faire annuler cette délibération de la Mairie de Creil. Le BNVCA demande au Ministre de l’intérieur de rappeler à l'ordre ces élus, leur exprimer les mises en garde, lorsqu'ils abusent de leur prérogatives pour commettre des infractions de nature à mettre plus gravement encore, en danger la communauté juive victime des violences antisémites qui découlent de l'incitation à la haine d’Israël,autant que du soutien au terrorisme palestinien. Le BNVCA souligne qui suite à ses requêtes et celles du Préfet de Bobigny, le 14/1/14,une délibération identique prise par la Ville et le Maire de Bagnolet,a été annulée par le Tribunal administratif de Montreuil dans son jugement du 4 juillet 2014

Vous pouvez agir en effectuant un don au BNVCA.

Pour cela cliquez sur le bouton Reçu Cerfa



© Bureau National de Vigilance Contre L'Antisémitisme 2007