Présentation
Historique
Les Hommes
Adhérer au BNVCA
Nous contacter

Faire un don

Domaines d'intervention
Procédures d'intervention
Formulaire de déclaration
Formulaire Média

Communiqués

Anciens Communiqués

Verbe et Lumière
Centre Simon Weisenthal
U P J F
Fondation du Judaïsme Français
Union des CCJ (IDF)




COMMUNIQUÉS
15/08/2014

Le BNVCA demande au Préfet, au Ministre de la Santé et au président du Conseil de l'Ordre et au Maire de St Ouen,de sanctionner la pharmacie qui affiche l'appel à Boycott d’Israël et des produits des laboratoires Teva.. Le BNVCA dépose plainte
Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme 8 Boulevard Saint Simon 93700 Drancy 06 63 88 30 29 Le Président Sammy Ghozlan 06 09 67 70 05 Drancy le 15 août 2014 Le BNVCA a été requis par le Président de la Communauté Juive de Saint Ouen, et de nombreux administrés de cette commune scandalisés par une affiche apposée sur la vitrine de la Pharmacie du Centre invitant le public à boycotter Israël en général et les médicaments des laboratoires TEVA . Le BNVCA rappelle que l'appel à boycott est illégal, prévu et réprimé par nos lois. Les plus hautes autorités de l'Etat l'ont déclaré," l'antisionisme est la source de l'antisémitisme" L'appel à boycott participe de cette propagande qui incite à la haine de l'Etat juif, et pousse à l'acte antijuif. Les manifestations et les violences antijuives qui se sont déroulées dans le rue de France le démontrent et le confirment. Tout soutien actuel au Hamas et à Gaza, est en réalité un soutien à l'islamo terrorisme palestinien, et au djihadisme que l'Europe, le USA, la France combattent à 10000 km de leurs frontières, alors qu' l'Etat d'Israël l'affronte à ses portes. Plusieurs procédures ont été engagées contre les activistes de ce mouvement illégal BDS. Le BNVCA précise que l’autorité palestinienne dirigée par Mahmoud Abbas a arrêté le 12 avril 2014 4 activistes palestiniens militants de BDS qui ont été battus et emprisonnés pendant plusieurs jours puis relâchés sous caution Le BNVCA demande au Préfet de Seine Saint Denis, au Ministre de la Santé, ainsi qu'au Président du Conseil de l'Ordre des pharmaciens de prendre à l'encontre de ce pharmacien en flagrant délit d'infraction, les mesures administratives et pénales qui s'imposent.

Vous pouvez agir en effectuant un don au BNVCA.

Pour cela cliquez sur le bouton Reçu Cerfa



© Bureau National de Vigilance Contre L'Antisémitisme 2007