Présentation
Historique
Les Hommes
Adhérer au BNVCA
Nous contacter

Faire un don

Domaines d'intervention
Procédures d'intervention
Formulaire de déclaration
Formulaire Média

Communiqués

Anciens Communiqués

Verbe et Lumière
Centre Simon Weisenthal
U P J F
Fondation du Judaïsme Français
Union des CCJ (IDF)




COMMUNIQUÉS
20/07/2014

Le BNVCA demande la dissolution du NPA et prévoit de poursuivre en justice le NPA et les autres associations qui se sont mises hors la Loi , ont fait l’apologie du terrorisme et provoqué des violences de nature antisémite .
Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme 8 Boulevard Saint Simon 93700 Drancy 06 63 88 30 29 Le Président Sammy GHOZLAN 06 09 67 70 05 Drancy le 20 Juillet 2014 Le BNVCA condamne sans aucune équivoque et avec la plus grande sévérité le déferlement anti juif et anti israélien provoqué lors de manifestations interdites ou pas en soutien à l’organisation terroriste Hamas. Le BNVCA condamne le NPA pour son appel à la désobéissance civile encourageant les associations islamo palestiniennes à se rassembler pour braver les interdictions prononcées par les autorités afin de prévenir les troubles à l’ordre public et les attaques de synagogues. Le BNVCA constate que le climat insurrectionnel crée par ces mouvements factieux est de nature à semer la terreur anti juive en France comme le font les terroristes du Hamas qu’ils défendent. Le Hamas qui commet des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité en bombardant les populations civiles d’Israël est une organisation terroriste et non un mouvement de résistance comme le prétendent le NPA et son président qui discriminent les citoyens israéliens et leurs enfants. En conséquence le BNVCA demande au Ministre de l’Intérieur et au Préfet de Police de Paris d’engager sans délai une procédure de dissolution du NPA et des associations qui se sont mises en hors la loi . Le BNVCA demande à ses Conseils de déposer plainte contre le NPA et son état-major pour appel à la désobéissance civile apologie du terrorisme et incitation à la haine et à la violence. Le BNVCA demande qu’une Commission d’enquête parlementaire soit constituée pour déterminer les responsabilités et les sanctions administratives et pénales qu’impose cette situation. Le BNVCA qui salue les forces de l’Ordre et le Préfet de Police de Paris exprime son inquiétude sur les risques de troubles à l’Ordre Public et les violences qui pourraient se produire à Sarcelles et Garges où un appel à manifester se répand malgré l’interdiction officielle décrétée par le Préfet du Val d’Oise

Vous pouvez agir en effectuant un don au BNVCA.

Pour cela cliquez sur le bouton Reçu Cerfa



© Bureau National de Vigilance Contre L'Antisémitisme 2007