Présentation
Historique
Les Hommes
Adhérer au BNVCA
Nous contacter

Faire un don

Domaines d'intervention
Procédures d'intervention
Formulaire de déclaration
Formulaire Média

Communiqués

Anciens Communiqués

Verbe et Lumière
Centre Simon Weisenthal
U P J F
Fondation du Judaïsme Français
Union des CCJ (IDF)




COMMUNIQUÉS
20/09/2007

Le BNVCA salue la décision de la Cour d'Appel de Paris dans l'affaire concernant l'assassinat le 19/11/2003, de Sebastien SELAM alias DJ LAM C.jeune d'origine juive,par son voisin musulman.
    
DRANCY LE 20 SEPTEMBRE 2007
 
 
Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisemitisme salue la décision récente -17-9-07-du Président de la Chambre de l’Instruction de la Cour d’Appel de Paris,de permettre à la famille SELAM d’interjeter appel contre une ordonnance de non lieu rendue le 8/8/06 par le TGI de Paris,dans une procédure suivie contre Adel AMASTAIBOU pour assassinat ,de Sebastien SELAM. La Chambre de l’Instruction a considéré que la partie civile n’a jamais reçu notification de cette ordonnance,en raison d’une erreur de LA POSTE qui a reconnu sa faute.
Nous rappelons que dans la nuit du mercredi 19 au Jeudi 20 novembre 2003,le jeune juif Sébastien SELAM , célèbre D.J, alias DJ LAMC, a été sauvagement assassiné par son voisin ,musulman,dans le parking de l’immeuble-Paris 10°-
.A ce jour la famille ne comprend pas comment le criminel peut bénéficier d’autorisations de sorties,et pourquoi cette affaire qu’elle considère comme manifestement antisémite, n’a pas été reconnue comme telle,d’autant que l’auteur qui a tendu un guet -apens à sa victime,aurait avoué à sa mère avoir tué Sebastien,avoir tué un juif, avoir accompli sa mission, et ce après avoir fait ses ablutions et s’être rendu à la mosquée.
Nous saluons la détermination de l’avocat de la famille SELAM ,maitre Axel METZKER,qui a découvert l’anomalie qui empêchait la partie civile de faire appel contre cette ordonnance de non lieu que la famille a du mal à accepter,de même qu’elle n’accepte pas le fait que le meurtrier puisse  être considéré comme irresponsable .
La famille et son défenseur estiment que l’assassinat de Sébastien SELAM constitue le premier meurtre antisémite avant celui d’Ilan HALIMI et entend le faire reconnaitre.
Le BNVCA reste attentif au nouveau développement de cette affaire.
 
 

Vous pouvez agir en effectuant un don au BNVCA.

Pour cela cliquez sur le bouton Reçu Cerfa



© Bureau National de Vigilance Contre L'Antisémitisme 2007