Présentation
Historique
Les Hommes
Adhérer au BNVCA
Nous contacter

Faire un don

Domaines d'intervention
Procédures d'intervention
Formulaire de déclaration
Formulaire Média

Communiqués

Anciens Communiqués

Verbe et Lumière
Centre Simon Weisenthal
U P J F
Fondation du Judaïsme Français
Union des CCJ (IDF)




COMMUNIQUÉS
11/06/2013

Le BNVCA dénonce le choix partisan et incitatif à la haine effectué pour l'épreuve d'arabe du concours de Centrale Supelec 2013
BUREAU NATIONAL DE VIGILANCE CONTRE L'ANTISEMITISME 8 Boulevard Saint Simon 93700 Drancy 0609677005 Le Président Sammy Ghozlan Drancy e 11/6/13 Le Bureau National de Vigilance Contre l'Antisémitisme informé par de nombreux correspondants dénonce l'usage d'un texte de propagande palestinienne pour le dernier concours de CENTRALE SUPELEC 2013 . Pour l'épreuve de langue vivante de langue arabe les candidats ont eu à choisir l'un des 4 textes proposés, dont un article du site en ligne EL ARAB daté du 27/6/2012 qui traite du risque de boire de l'eau à Gaza. L'article en question s'inspire de rapports d'organisations internationales et palestiniennes qui ne manquent pas d'accuser Israel de la pollution à Gaza, et du danger pour les populations . Alors qu'il y a de nombreux textes arabes, dont certains même écrits par d'éminents rabbins, le BNVCA condamne le choix de ce texte de propagande,partisan , incitatif à la haine et de nature à conditionner les candidats tenus de plancher sur un texte ainsi imposé.Parmi les phrases insidieuses,de ce texte contesté ,le BNVCA à relevé les suivantes et demande au Ministre de l'Education nationale d'examiner ce dossier et de prendre les mesures administratives et disciplinaires qui s'imposeraient. Boire de l'eau dans la bande de Gaza (risque)! Site Arabes en ligne le 27 Juin, 2012 Récemment, plusieurs rapports émanant d’organisations palestiniennes et internationales, ont mis en garde de la gravité de la situation de l'environnement et de l'eau dans la bande de Gaza, soulignant que l'eau dans le territoire occupé est impropre à la consommation et cause beaucoup de risques pour la santé M .Lounat (EWASH) précise que la population de Gaza est en augmentation, et la demande en eau dépasse l'eau disponible. Le manque est aussi lié à la pollution du système de drainage, résultat de l’état de blocus. Où Israël a réduit la quantité de matériau nécessaire pour la rénovation et l'entretien du réseau de drainage ici dans la bande de Gaza. Les deux organisations-expertes précisent que le nombre d'enfants souffrant de diarrhée à la suite de la contamination de l'eau potable dans la bande de Gaza a augmenté de 100% au cours des cinq dernières années. La raison qui amène à cette situation est le manque d'investissement dans le secteur, ajouté aux effets destructeurs laissés par l'agression israélienne La pollution augmente la gravité du problème car la santé des habitants est mise en danger. Aucun projet visant à purifier les sources d'eaudes résidents, ou construction de nouvelles usines de dessalement à Gaza n’a été réalisé depuis qu'Israël a imposé un blocus sur le secteur en 2007.

Vous pouvez agir en effectuant un don au BNVCA.

Pour cela cliquez sur le bouton Reçu Cerfa



© Bureau National de Vigilance Contre L'Antisémitisme 2007