Présentation
Historique
Les Hommes
Adhérer au BNVCA
Nous contacter

Faire un don

Domaines d'intervention
Procédures d'intervention
Formulaire de déclaration
Formulaire Média

Communiqués

Anciens Communiqués

Verbe et Lumière
Centre Simon Weisenthal
U P J F
Fondation du Judaïsme Français
Union des CCJ (IDF)




COMMUNIQUÉS
08/03/2013

Le BNVCA dénonce l'agression de nature antisémite commise le 7/3/13 à 14h50 dans le RER C, par 3 jeunes décrits d'origine africaine ou antillaise, admirateurs de MERAH.
BUREAU NATIONAL DE VIGILANCE CONTRE L' ANTISEMITISME 8 Boulevard Saint Simon 93700 Drancy 066388302 Le Président Sammy GHOZLAN 0668563029 Drancy le 8.3/13 COMMUNIQUE Le Bureau National de Vigilance Contre l'Antisémitisme dénonce et condamne l'agression à caractère antisémite commise dans le RER C , le 7 mars 2013 vers 14h50 à hauteur de la station Vitry/Seine, contre une jeune juif de 17 ans, identifiable du fait qu'il portait une kippa, et des franges dépassant de ses vêtements. Selon la victime, J.C, qui a déposé plainte , alors qu'il était dans la rame du RER, 3 individus qu'il décrit comme 3 hommes dont 2 de couleur, d'origine africaine, et le 3eme plutôt métissé, âgés d'une vingtaine d'années, l’ont pris à partie, menacé de mort, insulté :"POURQUOI ISRAEL FAIT CELA A LA PALESTINE....MOHAMED MERAH AVAIT RAISON DE FAIRE CELA...AUJOURD' HUI JE VAIS FAIRE COMME MOHAMED MERAH ... ON VA VOUS TUER VOUS TOUS LES JUIFS...UN JOUR JE TUERAI UN JUIF" Ces faits se sont produits devant un témoin fiable qui nous a confirmé la nature de l'agression . Selon la victime, c'est la présence de ce témoin qui a évité que l'agression dégénère. Les auteurs sont descendus à la station Vitry Sur Seine. Le BNVCA a assuré la victime et son père civilement responsable , de son soutien, en mettant l'avocat du BNVCA à leur disposition. Nous demandons à la Police de tout mettre en oeuvre pour identifier les auteurs et les mettre à la disposition de la justice.Et notamment rechercher très activement celui qui a déclare "UN JOUR JE TUERAI UN JUIF" Le BNVCA constate encore que l'effet MERAH, persiste. Loin de créer une prise de conscience, un certain nombre de jeunes français sont fascinés par le tueur antijuif et antifrancais.Cette affaire conforte la thèse maintes fois soulignée par le BNVCA, selon laquelle la propagande palestinienne est la source essentielle de ce nouvel antisémitsme, aggravé par l'islam radical auquel se recommandait l'islamo terroriste MERAH tueur antijuif de Toulouse. Le BNVCA craint que le reportage diffusé la chaine FRANCE 3 le 6/3/13 sur le dossier MERAH, n'ait donné à certains l'envie de lui ressembler, de l'imiter.L"agression s'est bien produite le lendemain de cette programmation pour laquelle nous avions émis des réserves..

Vous pouvez agir en effectuant un don au BNVCA.

Pour cela cliquez sur le bouton Reçu Cerfa



© Bureau National de Vigilance Contre L'Antisémitisme 2007