Présentation
Historique
Les Hommes
Adhérer au BNVCA
Nous contacter

Faire un don

Domaines d'intervention
Procédures d'intervention
Formulaire de déclaration
Formulaire Média

Communiqués

Anciens Communiqués

Verbe et Lumière
Centre Simon Weisenthal
U P J F
Fondation du Judaïsme Français
Union des CCJ (IDF)




COMMUNIQUÉS
30/01/2013

Le BNVCA condamne la caricature haineuse publiée par le Sunday Times qui relaie cette propagande palestinienne, mensongère, incitative à la haine d'Israel et poussant à l'acte antijuif..
Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme 8 Boulevard Saint Simon 93700 Drancy 06 63 88 30 29 Drancy le 29 Janvier 2013 Le Bureau National de Vigilance Contre l'Antisémitisme alerté par de nombreux correspondants condamne la caricature parue dans la dernière édition du Sunday Times, en date du 27 janvier. Cette caricature signée Gerald Scarfe, une référence dans le domaine du dessin de presse, figure en pleine page au cœur du journal. Sur ce dessin, on peut reconnaître le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu en pleine construction d'un mur de briques. Sauf qu'en lieu et place de ciment, il utilise du sang. Entre les briques, des visages agonisants de Palestiniens écrasés par le poids de l'édifice. Le titre : "Will cementing the peace continue ?" ("Va-t-on continuer à cimenter la paix ?"). Tous nos correspondants ont été scandalisés à juste titre par ce dessin horrible, mensonger, empreint d'une méchanceté maladive, qui révèle la haine du dessinateur pour les juifs en général et Israël en particulier. Nous n'avons pas d'exemple de dessin de ce genre du prétendu artiste, pour critiquer les exactions commises contre la population d'Israël par les terroristes palestiniens, ni les meurtres fratricides des égyptiens, syriens, libyens, tunisiens, maliens, etc., etc… Nous considérons que les excuses exprimées par le propriétaire du Sunday Times Mr Robert Murdoch, sont tardives et insuffisantes. Elles ne pourraient être acceptées que si ce magnat de la presse limoge ce dessinateur qui abuse de la liberté d’expression, se faIt le relai de la pire propagande palestinienne, et utilise son encre, et son imagination malsaine à des fins d'incitation à cette haine d'Israël qui pousse à l'acte antijuif. Le BNVCA reste convaincu que ce type de message va faire naître un ou plusieurs "MERAH" britanniques.qui comme à Toulouse , va prétendre vouloir venger les enfants palestiniens, en tuant à court ou moyen terme, des enfants juifs.

Vous pouvez agir en effectuant un don au BNVCA.

Pour cela cliquez sur le bouton Reçu Cerfa



© Bureau National de Vigilance Contre L'Antisémitisme 2007