Présentation
Historique
Les Hommes
Adhérer au BNVCA
Nous contacter

Faire un don

Domaines d'intervention
Procédures d'intervention
Formulaire de déclaration
Formulaire Média

Communiqués

Anciens Communiqués

Verbe et Lumière
Centre Simon Weisenthal
U P J F
Fondation du Judaïsme Français
Union des CCJ (IDF)




COMMUNIQUÉS
07/12/2012

Le BNVCA demande au ministre de l'intérieur et au préfet de Toulouse d'interdire le meeting PALESTINE VAINCRA déplacé de l'Université vers le siège du NPA à l'initiative d'apologistes du terrorisme.COUP POUR COUP
BUREAU NATIONAL DE VIGILANCE CONTRE L' ANTISEMITISME 8 Boulevard Saint Simon 93700 Drancy 0663883029 Le Président Sammy GHOZLAN DANCY LE 7/12/12 Le Bureau National de Vigilance Contre L'Antisémitisme exprime satisfaction et soulagement après l'annonce de l'annulation d'un meeting Palestine Vaincra à risque, qui devait se tenir le samedi 8 décembre 2012 à l'Université de Toulouse.2 LE MIRAIL ;Toutefois des internautes et des administrés de Toulouse viennent d'alerter le BNVCA que le même mouvement COUP POUR COUP, annonce sur son Blog que le meeting est déplacé au siège du N P A Toulouse, 9 rue Corneille.Il dit etre soutenu par AGET-FSE, Alternative Libertaire, Collectif Palestine Libre, Collectif Solidarité Palestine 31 (AP31, AFPS, CCFD-Terre Solidaire 31, CCIPPP, Le Cri, Génération Palestine, GUPS, LDH, Maison de Quartier de Bagatelle, Mouvement de la Paix (comité 31), MRAP, Parténia, Stop Apartheid Toulouse, Solidaires, UD-CGT, Les Alternatifs, C&A, EELV, FASE, GA, GU, MJCF, Motivé-e-s, NPA, PCF, PG, Partit Occitan), Coup Pour Coup 31, Dechoukaj, ISM-France OCML-VP Nous demandons au NPA de ne pas acceuillir ce meeting. Le site dont beaucoup de textes sont écrits en arabe, n'indique aucun renseignement sur les responsables de cette organisation. Dans un communiqué précédent, le BNVCA rappelait que le FPLP à l'affiche de cette manifestation est une organisation terroriste coupable de nombreux attentats en France et dans le monde. C'est l'organisation à laquelle appartient Carlos. ('Ci dessous en fin de communiqué)liste d'attentats à l'actif du FPLP.. Parce que nous considérons que la propagande palestinienne est source essentielle de l'antisémitisme,parce que nul ne doit abuser des libertés de réunion et d'expression,au point de mettre en danger les citoyens juifs de la communauté nationale, déjà fortement éprouvés notamment à Toulouse, Le BNVCA demande au Préfet de Toulouse ainsi qu'au Ministre de l'Intérieur de faire interdire ce meeting et faire procéder à la dissolution de "COUP POUR COUP" dont les buts publiés sur le site de ce mouvement sont le soutien au terrorisme par la demande entre autres,de liberation du terroriste George Ibrahim Abdallah. Le BNVCA charge ses conseils juridiques de déposer plainte contre le collectif COUP POUR COUP 31 à l'initiative de ce meeting, et contre tous ceux que l'enquête aura révélés, du chef d'apologie du terrorisme. QUELQUES ATTENTATS DU FPLP Le 30 décembre 1973 à Londres, Carlos tente d'assassiner Joseph Edward Seif, homme d'affaires sioniste et frère d'Israel Sieff, ancien président de la chaîne de magasins Marks & Spencer. Il échappera à la mort. Le mois suivant, une bombe explose devant la Hapoalim Bank, une banque londonienne qualifiée de sioniste. Suite à ces événements, il se réfugie en France. En 1974, il revendique une série d’attentats à Paris : explosions à la voiture piégée devant les locaux parisiens de L'Aurore, de Minute et de L'Arche. Le 15 septembre, un attentat à la grenade contre le Drugstore Saint-Germain, revendiqué par Carlos, fera deux morts et trente-quatre blessés. La Direction de la Surveillance du Territoire (DST) est sur la piste du terroriste. Le 13 janvier 1975, il tente une attaque au lance-roquettes depuis la terrasse de l'aéroport d'Orly sur un avion de la compagnie El Al, la compagnie nationale israélienne de transport aérien. Les terrasses de l'aéroport sont fermées par arrêté ministériel quelques jours plus tard. Le 19 janvier 1975, Carlos revient avec deux autres personnes. Ils attaquent l'aéroport et prennent deux personnes en otage. Ils demandent et obtiennent un avion pour partir à Bagdad. Cette attaque a fait 21 blessés. Le 27 juin 1975, il abat Raymond Dous et Jean Donatini, deux inspecteurs de la DST, et Michel Moukharbal, un informateur libanais, au 9 de la rue Toullier à Paris. Un troisième policier, Jean Herranz, commissaire de la DST, est grièvement blessé En 1976 Détournement de l'avion Air France sur Entebbe et prise de 300 otages Tentative d'assassinat du grand rabbin d'Israel par Salah Hamouri et ses complices du FPLP.

Vous pouvez agir en effectuant un don au BNVCA.

Pour cela cliquez sur le bouton Reçu Cerfa



© Bureau National de Vigilance Contre L'Antisémitisme 2007