Présentation
Historique
Les Hommes
Adhérer au BNVCA
Nous contacter

Faire un don

Domaines d'intervention
Procédures d'intervention
Formulaire de déclaration
Formulaire Média

Communiqués

Anciens Communiqués

Verbe et Lumière
Centre Simon Weisenthal
U P J F
Fondation du Judaïsme Français
Union des CCJ (IDF)




COMMUNIQUÉS
06/12/2012

Requis par de nombreux toulousains scandalisés et inquiets,Le BNVCA demande au Ministre des Universites et au Président de l'Université de Toulouse d'interdire le meeting du groupe terroriste FPLP le 5/12/12
BUREAU NATIONAL DE VIGILANCE CONTRE L "ANTISEMITISME 8 Boulevard saint Simon 93700 Drancy 0663883029 LE PRESIDENT SAMMY GHOZLAN Le 5/12/12 Le Bureau National de Vigilance Contre l'Antisémitisme dénonce et condamne l'administration de l'Université de Toulouse II, le Mirail qui a autorisé le collectif Palestine George Habache, à organiser un meeting dans l'Amphi 5 le Samedi 8 décembre 2012 qui va s'apparenter à une manifestion de l'apologie du terrorisme. Le BNVCA a reçu un très grand nombre d'appels qui nous demandent d'intervenir et exprimer leurs protestations légitimes. Nous demandons au Préfet,au Président de l'Université Mr MINOVEZ de faire interdire cette manifestation qui n'a rien à voir avec une quelconque liberté d'expression,ais plutôt avec la haine,le terrorisme,l'antisémitisme. S'agissant du FPLP, nous rappelons qu'elle est classée organisation terroriste, Elle est responsable de nombreux attentats dont le détournement de l'avion d'Air France sur Entebbe, et la prise d'otages de ses passagers en 1976 Parmi les terroristes de ce mouvement figurent George Habbache, Salah Hamouri qui avait préparé un attentat contre le grand rabbin d'Israel, et Carlos actuellement condamné et détenu. Ci dessous quelques attentats terroristes à l'actif du FPLP et de Carlos- .Le BNVCA demande au Ministre des Universités d'exiger de l'Université de Toulouse l'interdiction de ce meeting. Le BNVCA rappelle que Toulouse et les toulousains juifs en particulier , de même que la communauté juive en général sont marqués par la tuerie anijuive qui s'y déroulée le 19 mars 2012.Ces crimes ont été commis parce que la propagande palestinienne est la source essentielle de l'antisémitisme d'aujourd'hui. Le BNVCA et les associations juive s'interrogent sur l'attitude de certaines institutions face aux risques que leur naiveté,leur ignorance pour le moins,sinon leur complicité même passive peut faire encourir aux juifs de notre pays. Si la présidence de l'Université n'a pas interdit ce meeting dans les 24 h le BNVCA se verra contraint de déposer plainte pour apologie du terrorisme. Le président de cette université accepterait t 'il d'accueillir des meetings promouvant l'ETA, IPARETARAC CORSICA AQMI ou d'autres organisations terroristes. Le BNVCA rappelle que pour des faits similaires, le Président de l'Université de Saint Denis , appuyé par son conseil d'administration unanime,avait décidé la fermeture d'une manifestation palestinienne extrémiste. §§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§ QUELQUES ATTENTATS DU FPLP> Le 30 décembre 1973 à Londres, Carlos tente d'assassiner Joseph Edward Seif, homme d'affaires sioniste et frère d'Israel Sieff, ancien président de la chaîne de magasins Mark & Spencer. Il échappera à la mort. Le mois suivant, une bombe explose devant la Hapoalim Bank, une banque londonienne qualifiée de sioniste. Suite à ces événements, il se réfugie en France. En 1974, il revendique une série d’attentats à Paris : explosions à la voiture piégée devant les locaux parisiens de L'Aurore, de Minute et de L'Arche. Le 15 septembre, un attentat à la grenade contre le Drugstore Saint-Germain, revendiqué par Carlos, fera deux morts et trente-quatre blessés. La Direction de la Surveillance du Territoire (DST) est sur la piste du terroriste. Le 13 janvier 1975, il tente une attaque au lance-roquettes depuis la terrasse de l'aéroport d'Orly sur un avion de la compagnie El Al, la compagnie nationale israélienne de transport aérien. Les terrasses de l'aéroport sont fermées par arrêté ministériel quelques jours plus tard. Le 19 janvier 1975, Carlos revient avec deux autres personnes. Ils attaquent l'aéroport et prennent deux personnes en otage. Ils demandent et obtiennent un avion pour partir à Bagdad. Cette attaque a fait 21 blessés. Le 27 juin 1975, il abat Raymond Dous et Jean Donatini, deux inspecteurs de la DST, et Michel Moukharbal, un informateur libanais, au 9 de la rue Toullier à Paris. Un troisième policier, Jean Herranz, commissaire de la DST, est grièvement blessés.

Vous pouvez agir en effectuant un don au BNVCA.

Pour cela cliquez sur le bouton Reçu Cerfa



© Bureau National de Vigilance Contre L'Antisémitisme 2007