Présentation
Historique
Les Hommes
Adhérer au BNVCA
Nous contacter

Faire un don

Domaines d'intervention
Procédures d'intervention
Formulaire de déclaration
Formulaire Média

Communiqués

Anciens Communiqués

Verbe et Lumière
Centre Simon Weisenthal
U P J F
Fondation du Judaïsme Français
Union des CCJ (IDF)




COMMUNIQUÉS
27/03/2012

Prières des 7 jours du Rav Sandler de ses deux fils Arieh, 3 ans, et Gabriel, 6 ans, et de Myriam Monsonego 8 ans, victimes de la tuerie anti juive de Toulouse .à Aubervilliers
Le Président Sammy Ghozlan 06 68 56 30 29 Drancy le 27 Mars 2012 Hier à Aubervilliers trois cent personnes étaient réunies par le groupe scolaire Chné Or et les CCJ93 pour les prières des 7 jours du Rav Sandler de ses deux fils Arieh, 3 ans, et Gabriel, 6 ans, et de Myriam Monsonego 8 ans, victimes de la tuerie anti juive de Toulouse . Prières auxquelles ont été associés les trois soldats assassinés à Montauban. Madame Sandler qui a perdu dans cet attentat son mari et ses deux enfants était élève dans cette école, c’est pourquoi Madame Nisilevitch la directrice qui a bien connu toute la famille a décidé d’organiser cette cérémonie. Plusieurs personnalités, étaient présentes : le Préfet, l’inspecteur d’académie, les élus du département représentant tous les partis républicains étaient présents, 10 Imams dont Hassan Chalgoumi de Drancy, Mohamed Henniche président de L’UAM93 et du CRCM, les Imams des associations, maliennes, paquistanaises, commoriennes et le directeur du Centre Simon Wiesenthal. Après les Draches ‘ les Rav Mergui et Bitton le Rav Kalmenson a lu les psaumes et a prononcé la Hachkaba à la mémoire des victimes décédées, une prière pour la guérison du jeune Brian Aaron Bijaoui et du soldat blessé devenu tétraplégique Tous les orateurs ont exprimé leur solidarité avec la communauté juive ainsi que le choc que cette tuerie a provoqué Sammy Ghozlan président du CCJ 93 et du BNVCA a salué les propos sincères et courageux de l’Imam Chalgoumi qui a condamné sans ambages l’acte de l’islamise radical. Sammy Ghozlan a insisté sur le fait que si l’on pouvait comprendre l’inquiétude des musulmans de France sur le risque d’amalgame il ne fallait pas oublier que ces enfants ont bien été assassinés parce qu’ils étaient juifs, et que leur tueur était islamiste et pro palestinien. Pour Monsieur Ghozlan la sécurité des biens et des personnes de la communauté juive passe par l’éradication du mal à sa racine, c'est-à-dire le fondamentalisme islamique l’incitation à la haine d’Israël qui depuis douze ans pousse à l’acte anti juif.

Vous pouvez agir en effectuant un don au BNVCA.

Pour cela cliquez sur le bouton Reçu Cerfa



© Bureau National de Vigilance Contre L'Antisémitisme 2007