Présentation
Historique
Les Hommes
Adhérer au BNVCA
Nous contacter

Faire un don

Domaines d'intervention
Procédures d'intervention
Formulaire de déclaration
Formulaire Média

Communiqués

Anciens Communiqués

Verbe et Lumière
Centre Simon Weisenthal
U P J F
Fondation du Judaïsme Français
Union des CCJ (IDF)




COMMUNIQUÉS
29/02/2012

Le Bureau National de Vigilance Contre l'Antisémitisme salue la décision de Monsieur Claude GUEANT, Ministre de l'Intérieur qui prononce la dissolution et l'interdiction du groupe islamiste FORSANE ALIZZA
BUREAU NATIONAL DE VIGILANCE CONTRE L ANTISEMITISME Parrainé par le Centre Simon Wiesenthal,Verbe et Lumière,l'UPJF,L'Union des CCJ IdF,La CJFAI 8 Boulevard Saint Simon 93700 Drancy 0668563029 Le Président Sammy GHOZLAN Drancy le 29/2/12 Le Bureau National de Vigilance Contre l'Antisémitisme salue la décision de Monsieur Claude GUEANT, Ministre de l'Intérieur qui prononce la dissolution et l'interdiction du groupe islamiste FORSANE ALIZZA fondé en 2010 et dirigé par le sieur ACHAMLANE MOHAMED, accusé de former ses militants à la lutte armée. Le BNVCA rappelle qu'il avait déposé plainte le 22 juin 2010,auprès de Monsieur le Procureur de la République du Tribunal de grande instance de Limoges pour dénoncer l’irruption le 12/6/210, dans un « MAC DONALD’S » de Limoges d’une dizaine de personnes se revendiquant de SIRAT ALIZZA, qui ont lancé des messages antisémites sous le prétexte de manifester leur supposée opinion antisioniste, en appelant les clients au boycott des produits israeliens, notamment en apposant des fiches indiquant que le groupe etait partenaire du Fonds Juif Uni de la Federation Juive etc Suite à cette plainte ACHAMLANE et ses complices ont été identifiés et condamnés. La Cour d'Appel de Limoges a confirmé le jugement rendu en première instance contre Mohamed ACHAMLANE le condamnant à 4 mois de prison,avec sursis et 2000 euros d'amende. La Cour d'Appel a également augmenté les sommes allouées aux parties civiles (1000 € de dommages-intérêts et 1000 € au titre des frais) outre la publication dans le quotidien Le Populaire du Centre . ACHAMLANE avait également été condamné par ce même tribunal,pour avoir appelé à brûler le code pénal dont "pas une ligne ne protège les musulmans". Il n'avait pas assisté à l'audience, la quittant avant le début aux cris d'"Allah Akbar". Le BNVCA se réjouit de ces décisions administrative et judiciaire. Il attend que les mêmes mesures soient prises à l'encontre du mouvement illégal B D S et de toutes les organisations et sites qui confondant Liberté d'Expression,avec Propagande,relaient la pire propagande palestinienne,qui appelle au Boycott en infraction avec nos lois,incitant à cette haine d'Israel qui pousse depuis 11 ans à l'acte antijuif En cas de poursuite de leurs activités les membres de Forsane Alizza commettraient le délit de "participation au maintien ou à la reconstitution ouverte ou déguisée d'un groupement dissous en application de la loi du 10 janvier 1936", passible de trois ans de prison. et 45.000 euros d'amende Le BNVCA maintient sa vigilance

Vous pouvez agir en effectuant un don au BNVCA.

Pour cela cliquez sur le bouton Reçu Cerfa



© Bureau National de Vigilance Contre L'Antisémitisme 2007