Présentation
Historique
Les Hommes
Adhérer au BNVCA
Nous contacter

Faire un don

Domaines d'intervention
Procédures d'intervention
Formulaire de déclaration
Formulaire Média

Communiqués

Anciens Communiqués

Verbe et Lumière
Centre Simon Weisenthal
U P J F
Fondation du Judaïsme Français
Union des CCJ (IDF)




COMMUNIQUÉS
29/02/2012

L'émission prétendue satirique COUTE QUE COUTE du 27/2/12 à 12h30 présentée sur France Inter irrite les auditeurs et déclenche un tollé compréhensible
BUREAU NATIONAL DE VIGILANCE CONTRE L' ANTISEMITISME 8 Boulevard Saint Simon 93700 Drancy 0668563029 Le Président Sammy GHOZLAN Drancy le 29/2/12 à Monsieur Philippe VAL Directeur de France Inter. Monsieur le Directeur Le Bureau National de Vigilance Contre l'Antisémitisme a reçu plusieurs protestations irritées d'auditeurs de France Inter et suscitées par les propos pour le moins douteux ,des animateurs de l'émission A VOTRE ECOUTE COUTE QUE COUTE DU LUNDI 27 FEVRIER 2012 à 12h30, Selon Radio France, cette émission serait satirique et constituée de sketches.Mais rien ni personne ne l'annonce, et c'est ce qui crée une confusion .Pour moins que cela de vrais humoristes ont été limogés ,sanctionnés par le CSA ou poursuivis par la justice. Selon nos correspondants, et après écoute de l'émission , http://www.franceinter.fr/emission-a-votre-ecoute-coute-que-coute-la-femme-qui-hesitait-a-s-installer-en-isarel l'invitée les interrogeait par téléphone sur un projet de départ en Israel. Elle s'est s'est trouvée en bute à des animateurs paraissant engagés dont les réponses empreintes de parti pris, et préjugés, conduisent le BNVCA à saisir le C S A et déposer plainte auprès du Parquet de Paris. Pour le BNVCA les animateurs s'annonçant docteurs Phillipe et Margarète BEAULIEU ont tenu des propos inacceptables et commis volontairement ou non des lapsus révélateurs d'une opinion, ,très partagée aujourd'hui,de haine d'Israel. Voici les phrases suivantes, contestables et soumises au C S A, qui ont choqué les auditeurs. Tout d'abord Mr BAULIEU s'abstient de prononcer le mot juif , pour le susurrer ;"Vous êtes Ju..." "Je ne vais pas créer une colonie pour retrouver mes ancêtres" "Je ne suis pas antisémite , mais c'est vrai assez antisioniste" "Il faut se mettre à la place des palestiniens qui voient débarquer une horde de juifs sur leur territoire" "C'est un peu comme quand les allemands ont débarqué à Paris" "C'est curieux d'infliger aux autres ce que l'on a subi soi même "Les palestiniens n'ont pas de sous, c'est les juifs qui sont très riches" "Pourquoi ils ne reviennent pas en Europe,il n'y en a plus beaucoup en Pologne,.en Hongrie ..mais chez nous en France y en a pas mal déjà" Ils paraissent agacés par leur interlocutrice qui rejette la comparaison des juifs aux nazis,et le rappel des atrocités et persécutions subies par les juifs en Europe qu'ils perçoivent comme "crispant et provoquant l'effet inverse" Et le lapsus final " être pris pour des anti-sionistes quand on est juste antisémite "accrédite l'idée que l'anti-sionisme est fortement lié à l'antisémitisme,malgré les démentis de ceux qui tentent de s'en défendre. Le BNVCA qui considère qu'un organe du Service public n'a pas vocation ,même sous le manteau du canular, à diffuser ni haine ni provocation, ni préjugés antisémites. Cette émission a provoqué une forte émotion qui s'est traduite par un véritable tollé. Monsieur le Directeur je vous demande de prendre les dispositions qui s'imposent, et que nous ne manquerons pas de communiquer à nos requérants. Dans l'attente de votre prompte réponse, je vous prie de croire à l'assurance de ma parfaite considération. Mr GHOZLAN

Vous pouvez agir en effectuant un don au BNVCA.

Pour cela cliquez sur le bouton Reçu Cerfa



© Bureau National de Vigilance Contre L'Antisémitisme 2007