Présentation
Historique
Les Hommes
Adhérer au BNVCA
Nous contacter

Faire un don

Domaines d'intervention
Procédures d'intervention
Formulaire de déclaration
Formulaire Média

Communiqués

Anciens Communiqués

Verbe et Lumière
Centre Simon Weisenthal
U P J F
Fondation du Judaïsme Français
Union des CCJ (IDF)




COMMUNIQUÉS
01/09/2011

Le BNVCA salue les premieres mesures prises a la fois par le CSA a l'encontre de SUD RADIO et par SUD RADIO a l'encontre de son animateur Eric Mazet mis a pied.Le BNVCA maintient sa plainte.
BUREAU NATIONAL DE VIGILANCE CONTRE L ANTISEMITISME 8 Boulevard Saint Simon 93700 Drancy Le President Sammy Ghozlan 0668563029 Drancy le 1/10/11 Le Bureau National de Vigilance Contre l'Antisémisme salue la mesure prise par les Sages du CSA, réunis en plénière exceptionnelle, qui ont condamné l'attitude de Sud Radio dans l'affaire "Dsk soutenu par le lobby juif". Le Conseil a prononcé une "mise en demeure" à l'encontre de la station, qui correspond au premier degré de sanction. Les dirigeants de Sud Radio, dont le directeur général Mathieu Quetel, sont convoqués le 7 septembre devant l'instance du Conseil. Le BNVCA salue également la sanction prise par Sud Radio à l 'encontre de Eric Mazet .Mis a pied, l'animateur de l'émission en cause,aura été reconnu par le CSA et Sud Radio,comme le principal responsable du déferlement à l'antenne ,de propos, de caricatures ,de stéreotypes antisémites, exprimés par des auditeurs incités à se défouler sur le sujet. Le BNVCA reste attentif aux dispositions que prendra le CSA le 7 septembre. Le BNVCA maintient sa plainte déposée devant le Procureur de la Republique de Paris auquel il demande de vouloir bien faire saisir les decryptages des écoutes de l'émission du 22/8/11 dans le but de faire identifier le ou les auditeurs en infraction flagrante avec la loi ,et les faire poursuivre par la justice. Le BNVCA espère que cette affaire de Sud Radio servira d'exemple à ne pas suivre ni par des animateurs,ni pas des auditeurs; L'antisémitisme et le racisme sont des délits prévus et réprimés par nos lois, et ne peuvent etre considérés comme l'expression d'une opinion. Le BNVCA a déjà intenté plusieurs proçès contre des sites et forums de discussion antisémites qui déferlent sur le NET. A la lumière de cette affaire,le BNVCA et ses correspondants constatent que lorsqu'un juif fait l'objet de soupçons ,l'opinion publique a tendance à le condamner par avance parce qu'il est juif,et si pour la même affaire il est libéré ou innocenté il le doit au mythique puissant lobby juif.Ces clichés ayant toujours la peau dure le BNVCA ne relâchera pas sa vigilance .

Vous pouvez agir en effectuant un don au BNVCA.

Pour cela cliquez sur le bouton Reçu Cerfa



© Bureau National de Vigilance Contre L'Antisémitisme 2007