Présentation
Historique
Les Hommes
Adhérer au BNVCA
Nous contacter

Faire un don

Domaines d'intervention
Procédures d'intervention
Formulaire de déclaration
Formulaire Média

Communiqués

Anciens Communiqués

Verbe et Lumière
Centre Simon Weisenthal
U P J F
Fondation du Judaïsme Français
Union des CCJ (IDF)




COMMUNIQUÉS
20/06/2011

Bateaux pour Gaza: 2000 personnes à Paris contre la "flottille de la honte"
19 Juin 2011 Bateaux pour Gaza: 2000 personnes à Paris contre la "flottille de la honte" Quelque 2000 personnes se sont rassemblées dimanche après-midi à Paris à l'appel d'une quinzaine d'organisations juives de France coordonnées par la Confédération des Juifs de France et Amis d'Israël, pour protester contre le départ de la "flottille de la honte" pour Gaza dont un bateau français. Les opposants à la flottille pour Gaza se sont regropupés regroupés à proximité du Centre International de Culture Populaire (CICP), qui abrite notamment l'association Génération Palestine , siege de l'association propriétaire du Bateau en question et dont l'accès avait été bloqué par des barrières et des camions de la police et de la gendarmerie. "Non à l'armada de la haine, non au bateau de la honte", a déclaré Sammy GHOZLAN , Président du BNVCA ,propos repris et martelés par les manifestants, brandissant des drapeaux israéliens, français et européens. Des pancartes indiquaient également "Non à la flottille. Non au soutien du terrorisme" ou "Stop bateaux haine". "Non à la libanisation de la France... Nous sommes les véritables amis des palestiniens...ceux qui n’aspirent qu’à une prospérité méritée par le labeur et l’effort, ceux qui ont été chassés ou massacrés par les « boutefeux » du Hamas que supporte la Flottille !" a déclaré Richard ABITBOL, président de la Coordination des Juifs de France et Amis d'Israël. "Il n'y a absolument aucune crise humanitaire à Gaza, comme l'ont confirmé l'Onu et l'Union européenne (...). Nous voulons empêcher le bateau de partir car c'est un acte délibéré de provocation contre un pays ami", a déclaré à l'AFP Jean-Marc Moskowicz, président d'Europe Israël. "Cette flottille prétendument humanitaire, avec des hommes politiques français à son bord, me paraît être de la provocation gratuite à un moment où notre pays, j'entends la France, n'en a pas besoin", a renchéri Claude Barouch, vice-président de l'Union des patrons et professionnels juifs de France. "C'est une grave erreur que la France reste indifférente à cette flottille soi-disant de la paix. Il n'y aura pas de paix tant que le Hamas ne reconnaîtra pas Israël", a estimé Claude Goasguen, député-maire de l'UMP, le parti au pouvoir, de Paris et président du groupe parlementaire d'amitié France-Israël. "Nous ferons notre possible pour qu'il n'y ait aucun élu sur ce bateau", a lancé aux manifestants le député UMP Eric Raoult, s'en prenant aux "énergumènes qui vont s'embarquer aux frais des contribuables européens". On également pris la parole Madame Dominique LUNEL, Gladys TIBI, Gilles TAÏEB, Ghershon NGUWA, Caroline PESAH, Jacques KUPFER et Robert ZVILI. "Le blocus humanitaire de Gaza, il n'existe plus", ont affirmé plusieurs manifestants, avant de se quitter en entonnant l'hymne national français, la Marseillaise. Richard C. ABITBOL Président *La Confédération regroupe une vingtaine d'associations juives et d'associations amies d'Israël parmi les plus importantes existant sur le territoire national et les adhérents directs

Vous pouvez agir en effectuant un don au BNVCA.

Pour cela cliquez sur le bouton Reçu Cerfa



© Bureau National de Vigilance Contre L'Antisémitisme 2007