Présentation
Historique
Les Hommes
Adhérer au BNVCA
Nous contacter

Faire un don

Domaines d'intervention
Procédures d'intervention
Formulaire de déclaration
Formulaire Média

Communiqués

Anciens Communiqués

Verbe et Lumière
Centre Simon Weisenthal
U P J F
Fondation du Judaïsme Français
Union des CCJ (IDF)




COMMUNIQUÉS
03/02/2011

Le BNVCA exprime les protestations d'administres du Val de Marne, choqués par la tenue d'un meeting politique dans une école de la république d'Alfortville le 3/2/11.Le BNVCA alerte le Ministere de l'Education nationale et et le Recteur de Creteil
                                                    Bureau National de Vigilance Contre l'Antisémitisme
                                                           8 Boulevard Saint Simon  93700 Drancy 
                                                                        06 63 88 30 29






Le Président 
Sammy  Ghozlan
06 68 56 30 29
 
 
                                          Drancy le 03 Février 2011


 


Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme est alerté par de nombreux administrés de la Ville d’Alfortville, comme du Val de Marne, et le Conseil des Communautés Juives du 94, qui protestent contre la tenue d’une conférence politique anti israélienne dans une école de la République, le 3 février 2011.
Ecole primaire Henry Barbusse 31, rue Vaillant Couturier Alfortville
 
L’affiche annonçant ce meeting est signée par les sponsors politiques Europe Ecologie, NPA et Parti Communiste. Les participants sont connus pour leur activisme anti israélien. L’ancien député Jean Claude Lefort, président de l’association France Palestine, la sénatrice Alima BOUMEDIENNE qui a fait l’objet de poursuites judiciaires pour avoir illégalement appelé au boycott d’Israël.
 Sont invitées également une dénommée MOUNIA qui se vante d’avoir participé à la flottille sauvage turque à Gaza et une ressortissante tunisienne
 
 Le BNVCA qui rappelle que le « palestinisme » est la source essentielle de l’antisémitisme que subit la communauté juive depuis 10 ans, condamne le parti pris et le laxisme du maire de la commune d’Alfortville qui autorise une réunion politique dans une école de la République
 
 Nous rappelons à cet édile municipal, que les élèves juifs ont du déserter les écoles de la République en raison de l’insécurité antisémite qui y règne depuis 2000.
 
 Le BNVCA alerte immédiatement le Ministre de l’Education Nationale, ainsi que le recteur de l’Académie de Créteil, afin que cette réunion ne se tienne pas dans l’école ni dans aucun lieu républicain. Le BNVCA rappelle à cet effet que, suivant une jurisprudence* récente, les communes ne peuvent et ne doivent légalement apporter aucun soutien à l’association France Palestine dont l’objet n’est pas caritatif mais politique.
 Le BNVCA *« en définitive cette commune avait, au sens strict, « pris un parti », toutes choses qu’une jurisprudence constante interdisait : Conseil d’Etat du 23 octobre 1989, Cne de Pierrefitte-sur-Seine, de Saint-Ouen, de Romainville ; CCA Versailles, N° 05VE00412 du 31 mai 2007, Cne de Stains ; CCA Paris, 08PA03070 du 15 mars 2010, Cne Ivry sur Seine » Par ce jugement, la justice administrative a « sanctuarisé » le second alinéa de l’article L.1115-1, en considérant qu’il « ne saurait avoir pour objet d’autoriser un conseil municipal à prendre position dans un conflit de nature politique
 
 
 
 
                                                            Sammy  GHOZLAN
 

Vous pouvez agir en effectuant un don au BNVCA.

Pour cela cliquez sur le bouton Reçu Cerfa



© Bureau National de Vigilance Contre L'Antisémitisme 2007