Présentation
Historique
Les Hommes
Adhérer au BNVCA
Nous contacter

Faire un don

Domaines d'intervention
Procédures d'intervention
Formulaire de déclaration
Formulaire Média

Communiqués

Anciens Communiqués

Verbe et Lumière
Centre Simon Weisenthal
U P J F
Fondation du Judaïsme Français
Union des CCJ (IDF)




COMMUNIQUÉS
28/10/2010

Le BNVCA salue la decision du Tribunal administrataif de CAEN qui comme l'avait réclamé le BNVCA (AFP 10/1/10)ordonne au Maire de GONNEVILLE SUR MER (CALVADOS) de retirer le portrait du marechal Petain d'une galerie de portraits dans la Mairie.

BUREAU NATIONAL DE VIGILANCE CONTRE L’ANTISEMITISME

8 Boulevard Saint Simon 93700 Drancy 0663883029

 

Le président

Sammy GHOZLAN

06 68 56 30 29

 

Drancy le 27/10/10

 

 

 

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme salue la décision du tribunal administratif de CAEN qui le 26 octobre 2010,ordonne au Maire HOYE ,de GONNEVILLE SUR MER,de décrocher le portrait du Marechal PETAIN d’une salle de la Mairie

Dans un communique A F P du 16 janvier 2010, le BNVCA avait demandé au Préfet d’agir pour que le Maire Mr HOYE retire cette photo de la galerie de portraits des chefs d’Etat .

Dans cette affaire le BNVCA soutenait la démarche républicaine de la LICRA et condamnait" l'attitude de M. Hoyé "ignorant de l'histoire": Le BNVCA lui rappelait que "Pétain a été jugé à la Libération pour intelligence avec l'ennemi et haute trahison par la Haute Cour de justice", que "par arrêt du 15 août 1945", il a été "frappé d'indignité nationale et condamné à la confiscation de ses biens et à la peine de mort". Cela, avant d'être "gracié par le général de Gaulle qui a commué sa peine en prison à perpétuité".

 

Le BNVCA se réjouit que  le Tribunal n'a pas retenu l'argumentation de la commune selon laquelle le portrait de Philippe Pétain, qui n'était pas installé seul, trouvait sa place dans une galerie de portraits historiques des chefs de l'État depuis 1871, en raison de la portée symbolique particulière que revêt le portrait de Philippe Pétain", .
Le tribunal a suivi l'avis du rapporteur public qui lors de l'audience  du 12 octobre avait souligné que Pétain "incarne à lui seul le régime" xénophobe de Vichy et sa "collaboration" avec l'Allemagne nazie.

Il est regrettable qu’il ait fallu une injonction judiciaire pour qu’un élu , aujourd’hui encore, cesse d’être fasciné par PETAIN  un antisémite confirmé et l’impose à ses administrés.

Cette décision exemplaire doit être aussi dissuasive, et Le BNVCA appelle tous les concitoyens à rester vigilants et l’aviser des dérives telles que celles de la Ville de Gonneville Sur Mer pour y faire mettre un terme conformément aux lois de notre pays.

 

 

Vous pouvez agir en effectuant un don au BNVCA.

Pour cela cliquez sur le bouton Reçu Cerfa



© Bureau National de Vigilance Contre L'Antisémitisme 2007