Présentation
Historique
Les Hommes
Adhérer au BNVCA
Nous contacter

Faire un don

Domaines d'intervention
Procédures d'intervention
Formulaire de déclaration
Formulaire Média

Communiqués

Anciens Communiqués

Verbe et Lumière
Centre Simon Weisenthal
U P J F
Fondation du Judaïsme Français
Union des CCJ (IDF)




COMMUNIQUÉS
24/08/2010

Le BNVCA condamne l’agression commise contre une femme juive le 17 aout 2010 à l’Intermarché de Toulouse par des jeunes musulmans voulant faire respecter par la force le jeûne du Ramadan devant un vigile impassible
 Le Président 
Alain Sammy GHOZLAN 
06 09 97 70 05 
                                                                                                DRANCY LE 24 Aout 2010

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme dénonce et condamne avec force l’agression violente commise contre une jeune femme juive par deux jeunes gens se disant musulmans et voulant par la force faire respecter le Ramadan dans un Intermarché de Toulouse rue de Fronton le 17 aout 2010 à  19h30.
Selon la victime qui a déposé plainte deux jeunes gens décrits comme d’origine maghrébine lui aurait d’abord reproché d’acheter de l’alimentation pendant le Ramadan. Comme elle leur disait être juive, ils se sont acharnés sur elle, la traitant de sale juive  la molestant.
Ces faits se sont produits devant un vigile du magasin qui n’est pas intervenu car musulman lui-même il se devait de respecter le ramadan.
Après ce qui s’est produit à Vénissieux le 15 Aout 2010 où un musulman a été violemment frappé à la tête par de jeunes musulmans lui reprochant de ne pas respecter le Ramadan, lui ont brisé une bouteille sur le crâne, nous considérons que cette police de règne de l’Islam est inadmissible.
 
Nous attendons des autorités musulmanes en France et des Imams qu’ils condamnent ces pratiques d’intimidations et de violences  et toute forme d’intolérance.
Nous demandons aux autorités de Police de tout mettre en œuvre pour identifier et interpeller les agresseurs de la femme juive de Toulouse.
Nous demandons aux policiers chargés de l’enquête de vérifier la responsabilité pénale conjointe du vigile et de ses employeurs.
Le BNVCA se porte partie civile au coté de la victime et se réserve le droit de déposer plainte contre le vigile et l’Intermarché de Toulouse pour non assistance à personne en danger

Vous pouvez agir en effectuant un don au BNVCA.

Pour cela cliquez sur le bouton Reçu Cerfa



© Bureau National de Vigilance Contre L'Antisémitisme 2007