Présentation
Historique
Les Hommes
Adhérer au BNVCA
Nous contacter

Faire un don

Domaines d'intervention
Procédures d'intervention
Formulaire de déclaration
Formulaire Média

Communiqués

Anciens Communiqués

Verbe et Lumière
Centre Simon Weisenthal
U P J F
Fondation du Judaïsme Français
Union des CCJ (IDF)




COMMUNIQUÉS
09/06/2010

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme condamne l’agression morale discriminatoire commise par la direction de la chaine des cinémas UTOPIA dont la directrice a décidé de déprogrammer les films israeliens en représaille à l’interventi

BUREAU NATIONAL DE VIGILANCE CONTRE L’ANTISEMITISME
    Parrainé  par : Le Centre Simon WIESENTHAL – VERBE  et LUMIERE - La LICRA- - 

8 Boulevard Saint Simon 93700 Drancy

Le Président

Sammy GHOZLAN
06 09 67 70 05

06 63 88 30 29

DRANCY LE 9/6/2010

 

 

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme condamne l’agression morale discriminatoire commise par la direction de la chaine des cinémas UTOPIA dont la directrice a décidé de déprogrammer les films israeliens en représaille à l’intervention de la marine israelienne sur  la « flotille turque »prétendue humanitaire.

Après une fausse annonce de reprogrammation la directrice Anne Marie Faucon persiste et signe, s’érigeant en procureur anti israelien .

Ce n’est pas la première fois que UTOPIA se distingue pas ses préjugés anti israeliens, et son soutien aveugle à la cause palestinienne. Déjà en décembre 2001 le CRIF MIDI PYRENEES avait protesté à la suite d’un festival du film palestinien , assorti d’articles violents sur la Gazette UTOPIA.

Puis  en 2009,à l’occasion de la projection d’un film palestinien « Le temps qu’il reste »UTOPIA se distingue encore « .Ca débute comme ça  écrit  Yann MOIX qui découvre Le texte scandaleux de la programmation d’UTOPIA et le critique ainsi sur le Figaro  le 18/8/09 dans son article intitulé « UNE UTOPIE POURRIE » Il écrit« Les tragédies de l’histoire sont souvent grotesques. Les Palestiniens vivent depuis 1948 un cauchemar kafkaïen. » Le ton est donné. Ce n’est d’ailleurs pas un ton, qui est donné, c’est un coup. « Quelques massacres plus tard, perpétrés par les milices juives… » Là, ce n’est plus un ton qui est donné, ni un coup qui est porté, c’est un halali qui est sonné. Le mot « milice » collé au mot « juif », ce n’est pas un oxymore, c’est une honte… »

Une association juive locale avait alors déposé plainte contre UTOPIA.

Aujourd’hui UTOPIA récidive et va plus loin en boycottant Israel.
De nombreux correspondants choqués et ulcérés, qui nous ont alerté ont rapproché cette décision de UTOPIA de la période noire des discriminations faites aux juifs. Ils expriment leur horreur et leur inquiétude ainsi  « HIER NOUS AVIONS CINEMAS INTERDITS AUX JUIFSAUJOURD HUI C’EST : CINEMASINTERDITS A ISRAEL ( L’ETAT JUIF). » DEMAIN CE SERONT LES THEATRES LES MUSEES ETC…

Nous considérons qu’il s’agit d’un acte grave. Nous demandons au Ministre de la culture de prendre à l’encontre des auteurs de ce boycott culturel , les mesures administratives et pénales que nos lois prévoient et punissent.

Comme beaucoup de nos correspondants nous sommes consternés par le sort fait au seul Israel quoiqu’il fasse, par ceux qui réagissent à l’émotion sans chercher la vérité,  libérènt leurs a priori sur les juifs et israel , et semblent leur préférer les terroristes du moment qu’ils attaquent les juifs israeliens.

Considérant qu’une telle position d’UTOPIA ne doit rester impunie ,le BNVCA se réserve le droit de déposer plainte conformément aux lois qui régissent le boycott.

Le BNVCA  rappelle que depuis 10 ans  la propagande palestinienne  et anti isralienne est la cause essentielle de l'antisémitisme.

Vous pouvez agir en effectuant un don au BNVCA.

Pour cela cliquez sur le bouton Reçu Cerfa



© Bureau National de Vigilance Contre L'Antisémitisme 2007