Présentation
Historique
Les Hommes
Adhérer au BNVCA
Nous contacter

Faire un don

Domaines d'intervention
Procédures d'intervention
Formulaire de déclaration
Formulaire Média

Communiqués

Anciens Communiqués

Verbe et Lumière
Centre Simon Weisenthal
U P J F
Fondation du Judaïsme Français
Union des CCJ (IDF)




COMMUNIQUÉS
06/08/2001

incendie criminel synagogue de Clichy Sous Bois Article du Parisien
Clichy-sous-Bois - Incendie criminel à la synagogue 
DU PARISIEN EDITION LOCALE:
 [Halte aux provocations des nazillons de banlieue !] 

ALLÉE de la Veuve-Lindet-Girard, à Clichy-sous-Bois, quelques fonctionnaires de police veillent sur la synagogue.

 Des membres de la communauté israélite discutent, émus devant les murs noircis par les flammes et la suie qui s'est répandue dans la salle de prières dans la nuit de dimanche à lundi... S'il n'a pas fait de blessé, ni créé des dégâts irréparables, cet acte criminel non revendiqué suscite néanmoins l'indignation. Le foyer s'est déclaré vers 2 heures au sous-sol de la synagogue. 
Après avoir brisé une vitre protégée par des barreaux, au ras du sol, à l'arrière du bâtiment, le ou les auteurs ont répandu de l'essence et mis le feu. Pris pour cible également, le véhicule Opel Break stationné dans l'enceinte, dont le pare-brise arrière a été brisé. 
L'an dernier, un cocktail Molotov Il s'agit en fait de la voiture du rabbin, actuellement en congé. L'incendie a été maîtrisé par les pompiers en un peu moins d'une heure. Des salles sont noircies mais il semble qu'aucun objet saint n'ait été endommagé. " Les sept rouleaux de la Torah ont été transportés dans une autre synagogue ", indique Moïse Lewin, rabbin au Raincy qui s'est rendu sur place. 

Pour Sammy Ghozlan, président de la communauté juive de Seine-Saint-Denis, actuellement en Israël, il ne fait aucun doute que cet acte est dirigé contre la communauté juive. " Le danger est là, explique-t-il. Il y a un antisémitisme arabo-musulman qui est installé. Le juif est désigné. Il est de la responsabilité de la police, de l'Etat... de prendre des mesures pour que cela n'ait plus lieu.

Ahmed, un riverain de 51 ans, ne l'entend pas de la sorte : " Qu'on arrête de relier systématiquement tout ce qui se passe ici aux événements du Proche-Orient. " Plus modéré, Moïse Cohen, président du consistoire pour la région Ile-de-France se refuse de céder à l'affolement. " Nous espérons surtout qu'il n'y aura pas d'extension ni de reprise de la vague de violence que nous avons connue l'an passé. " A l'automne dernier, au moment de la violente reprise des hostilités au Proche-Orient, des agressions et de nombreux actes de vandalisme avaient meurtri la communauté.
 En Seine-Saint-Denis, les synagogues de Villepinte, Bondy, Clichy avaient notamment été prises pour cibles. " Vous voyez la marque noircie sur la grille, indique un jeune homme. C'est une trace du cocktail Molotov qui a été lancé sur la synagogue pendant Kippour, il y avait beaucoup de monde à l'intérieur. " Une marche de la paix avait eu lieu après cette agression, réunissant élus et diverses communautés. Depuis, la tension s'est visiblement apaisée mais des actes apparemment isolés refont surface, sous forme de tags et divers actes de vandalisme. Le commissariat du Raincy est chargé de faire la lumière sur l'incendie de la synagogue de Clichy.
 Carole Sterlé
 Le Parisien , mardi 07 août 2001, 0h00                 

Vous pouvez agir en effectuant un don au BNVCA.

Pour cela cliquez sur le bouton Reçu Cerfa



© Bureau National de Vigilance Contre L'Antisémitisme 2007