Présentation
Historique
Les Hommes
Adhérer au BNVCA
Nous contacter

Faire un don

Domaines d'intervention
Procédures d'intervention
Formulaire de déclaration
Formulaire Média

Communiqués

Anciens Communiqués

Verbe et Lumière
Centre Simon Weisenthal
U P J F
Fondation du Judaïsme Français
Union des CCJ (IDF)




COMMUNIQUÉS
28/07/2009

Surite aux plaintes par le BNVCA VERBECKE -SITE ANTISEMITE ET NEGATIONNISTE-VHOFRANCE- ARRETE ET CONDAMNE
muslimhate

UN RÉVISIONNISTE FLAMAND CONDAMNÉ À PARIS À UN AN DE PRISON AVEC SURSIS (France)

18/06/2009 - Le révisionniste flamand Herbert Verbeke, interpellé il y a deux mois en Espagne, a été condamné jeudi par le tribunal correctionnel de Paris à un an de prison avec sursis pour contestation de crimes contre l'Humanité.

Le 26 juin 2008, Herbert Verbeke, âgé de 69 ans, avait été condamné par défaut par le tribunal à six mois de prison ferme et 10.000 euros d'amende. Arrêté en Espagne et extradé en France, il a fait opposition au jugement.

Le tribunal le rejugeait jeudi pour avoir, en mars 2006, mis en ligne un site internet mettant en cause l'existence de la Shoah.

Sur le site, intitulé "Vision historique objective" et accessible à l'adresse "www.vhofrance.org", on pouvait notamment lire qu'il n'existait pas de preuves de l'Holocauste et que les chambres à gaz étaient "une tromperie".

A l'audience, jeudi, l'ancien informaticien a nié être l'auteur des propos mais a reconnu être "d'accord avec eux", et les avoir mis en ligne, via un site hébergé aux Etats-Unis.

Se défendant seul, il a déploré l'amalgame qui était fait, selon lui, entre le révisionnisme et des faits comme "le racisme, la xénophobie et l'antisémitisme". A ses yeux, "la loi française", qui interdit la contestation de crimes contre l'Humanité, est "illégale".

En décembre 2007, dans le cadre de l'affaire, un juge d'instruction français avait lancé un mandat d'arrêt contre M. Verbeke. Le 30 mars 2009, le procureur de la République de Paris avait délivré un mandat d'arrêt européen contre le ressortissant belge.

A la suite de ce mandat, le négationniste anversois a été interpellé le 12 avril en Espagne. Il a été extradé en France le 22 mai et placé en détention provisoire.

Jeudi, le tribunal a ordonné sa remise en liberté. Dans l'après-midi, le ministère public avait requis contre lui un an ferme avec maintien en détention.

Déjà condamné en Belgique, M. Verbeke est recherché par les autorités belges.

Son frère, Siegfried Verbeke, a également été condamné Outre-Quiévrain pour révisionnisme, pour avoir diffusé des documents niant l'Holocauste

Vous pouvez agir en effectuant un don au BNVCA.

Pour cela cliquez sur le bouton Reçu Cerfa



© Bureau National de Vigilance Contre L'Antisémitisme 2007