Présentation
Historique
Les Hommes
Adhérer au BNVCA
Nous contacter

Faire un don

Domaines d'intervention
Procédures d'intervention
Formulaire de déclaration
Formulaire Média

Communiqués

Anciens Communiqués

Verbe et Lumière
Centre Simon Weisenthal
U P J F
Fondation du Judaïsme Français
Union des CCJ (IDF)




COMMUNIQUÉS
09/05/2007

Réaction du BNVCA aux déclarations du Procureur de la République de Lille selon lequel la profanation de 53 tombes du cimetière de Lille ne constituerait pas un fait antisémite.
BUREAU NATIONAL DE VIGILANCE CONTRE L ANTISEMITISME 8 BOULEVARD SAINT SIMON 93700 DRANCY LE PRESIDENT SAMMY GHOZLAN 0609677005 COMMUNIQUE DE PRESSE DRANCY LE 2 MAI 2007 Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme salue l’action de la police de Lille qui a interpellé le 17 avril 2007 l’un des auteurs de la profanation des 53 tombes juives du cimetière de Lille, commise dans la nuit du 31 mars au 1 er Avril 2007 Selon les premiers résultats de l’enquête ,l’homme âgé de 33 ans, d’origine maghrébine,a été démasqué grâce à la comparaison des traces de sang découvertes sur les lieux, avec le fichier des empreintes génétiques.Il aurait déclaré avoir commis son forfait seul, et sous l’empire de l’alcool.Ce qui fait dire au Procureur de la République de Lille,dans une interview au quotidien La Voix du Nord « qu’en l’état actuel il n’y a pas d’action à caractère raciste ou antisémite et ce si même toutes les tombes dégradées sont juives » Le BNVCA surpris par ces conclusions demande au Procureur de la République de Lille de réévaluer son appréciation,et la qualification de cet acte que nous considérons comme manifestement antisémite pour les raisons suivantes : 1-Parmi les tombes juives,se trouvaient d’autres tombes surmontées de croix très visibles,et seules les 53 tombes juives ont été saccagées. 2-L’homme n’a pu agir seul ,ni sans préméditation, 3-Il est musulman et l’islam interdit de boire de l’alcool. 4 -S’il était vraiment ivre, nous affirmons que le fait d’être sous l’empire d’un état alcoolique aggrave le délit,et ne peut en aucun cas l’atténuer ni l’excuser. Les faits qui ont été commis à la veille de la Pâque Juive,ont très profondément ému et choqué l’ensemble des citoyens en général et ceux de la communauté juive en particulier, et selon les réactions reçues au BNVCA de telles dénégations ne sont pas de nature à les rassurer. Le Président Sammy GHOZLAN

Vous pouvez agir en effectuant un don au BNVCA.

Pour cela cliquez sur le bouton Reçu Cerfa



© Bureau National de Vigilance Contre L'Antisémitisme 2007