Présentation
Historique
Les Hommes
Adhérer au BNVCA
Nous contacter

Faire un don

Domaines d'intervention
Procédures d'intervention
Formulaire de déclaration
Formulaire Média

Communiqués

Anciens Communiqués

Verbe et Lumière
Centre Simon Weisenthal
U P J F
Fondation du Judaïsme Français
Union des CCJ (IDF)




COMMUNIQUÉS
28/08/2017

Le BNVCA requis par de nombreux citoyens juifs scandalisés et humiliés,demande pour eux réparation de la fausse accusation de "VOLEURS DE POULES" suggérée dans une circulaire du Préfet des hauts de Seine et publiée par Le parisien.
Le BNVCA a reçu un grand nombre de protestations provenant de membres de la communauté juive choqués, scandalisés voire blessés et humiliés par une directive du Préfet des hauts de Seine, publiée par le Parisien le 22 août 2017 soupçonnant les juifs d'être "des voleurs de poules". L'article intitulé "Moutons et poules confinés avant les fêtes religieuses" rapporte qu'un courrier a été adressé aux fermes pédagogiques dans le but de prévenir les vols de moutons et de poules, à l'approche des fêtes religieuses (musulmane) de l'Aid et (juive) du Yom Kippour, et l'abattage clandestin de ces animaux. A notre connaissance aucun de ces délits n'a été commis par les membres de la communauté juive. Le BNVCA a saisi par écrit le Préfet des Hauts de Seine pour lui demander de rectifier les graves accusations portées par cette circulaire, d'autant que ni la police, ni les services vétérinaires n'ont jamais eu à reprocher ces infractions à la communauté juive. Perçues comme discriminatoires et insultantes, ces directives ont généré un réel malaise et un préjugé inacceptable, d'autant qu'il provient d'un représentant officiel de l'Etat. Pour tenter de répondre aux nombreuses réactions, le Préfet a publié le 24 août un nouveau communique dans lequel il indique qu'en 2013 une enquête avait été ouverte pour un vol de bétail commis à l'approche des fêtes musulmanes de l'AID. Le BNVCA souligne que le Judaïsme a toujours scrupuleusement respecté les lois de la République et les règles de la laïcité. Le BNVCA exprime aujourd'hui l'agacement et la colère de la majorité des juifs de France qui en ont assez d'être amalgamés et de servir de paravent, d'alibi, ou de couverture, tant aux politiques, qu'aux médias et aux administrations, chaque fois qu'une observation, une critique, une réprobation, une mise en garde sont destinées à la communauté musulmane. Considérant ces faits comme graves et le dernier communiqué du 24/08/17 ni satisfaisant ni suffisant pour calmer l'amertume et l'humiliation qui ont été engendrées, le BNVCA demande au Ministre de l'Intérieur d'intervenir auprès du Préfet afin de l'inviter à réparer cette faute plus nettement et sans détour, et mettre un terme à cette très fâcheuse polémique.

Vous pouvez agir en effectuant un don au BNVCA.

Pour cela cliquez sur le bouton Reçu Cerfa



© Bureau National de Vigilance Contre L'Antisémitisme 2007