Présentation
Historique
Les Hommes
Adhérer au BNVCA
Nous contacter

Faire un don

Domaines d'intervention
Procédures d'intervention
Formulaire de déclaration
Formulaire Média

Communiqués

Anciens Communiqués

Verbe et Lumière
Centre Simon Weisenthal
U P J F
Fondation du Judaïsme Français
Union des CCJ (IDF)




COMMUNIQUÉS
22/06/2017

le BNVCA, très satisfait du reportage diffusé par ARTE, qui démontre la réalité longtemps camouflée sur "les Nouveaux visages de l'antisémitisme"
Le BNVCA tient à saluer le brillant documentaire diffusé sur ARTE le 21 juin 2017 : « LES NOUVEAUX VISAGES DE L' ANTISEMITISME », réalisé par Joachim Schroeder et Sophie Hafner. Cette vérité, enfin dite publiquement, démontre que c'est bien l'incitation à la haine d’Israël qui pousse à l'acte antijuif, et que ce nouvel antisémitisme prend sa source dans un palestinisme exacerbé et sans discernement propagé par les idéologies de gauche, autant qu'il puise sa force dans l'illusion des islamo-palestiniens de vaincre Israël, jeter les juifs à la mer, et occuper Jérusalem la capitale du Peuple Juif. Le BNVCA comme tous ses correspondants ont été déçus de la faiblesse sinon de la nullité du débat qui a suivi la projection du film. Au cours de ce débat, seul le musulman palestinien, Ahmad Mansour, témoin vivant de l'antisémitisme palestinien, avouait cette vérité que les autres ne voulaient pas entendre. Face à son contradicteur, Mikael Wolfon, le Directeur de programme de la chaîne ARTE Jorg Schonenborn, voulant justifier le refus premier de diffuser ce film, s'est empêtré dans des explications abracadabrantes qui ont mis en relief sa partialité, et celle de ARTE, qui n'a jamais incrusté aucun commentaire dans d'autres reportages contenant des erreurs historiques, graves et évidentes. Pour exemple dans le film diffusé le jour même, juste avant le reportage de l'antisémitisme, relatant la vie de la célèbre chanteuse égyptienne Oulm Khaltoum, la rédaction de ARTE s'est bien abstenue de rappeler que lors de la guerre israélo arabe de 1967 dite Guerre des 6 jours, cette égérie du monde arabo musulman a harangué et excité les foules en chantant "EDBAH ELIHOUD "EGORGE LES JUIFS ". Il est certain que ce documentaire ne pouvait que déranger, puisqu'il apportait la preuve que l'Europe, en finançant abondamment l'autorité palestinienne l'UNRWA, et le Hamas à Gaza, contribue, voire encourage, cet antisémitisme qui déferle sur la France, la Belgique et particulièrement l'Allemagne. D’autre part, le BNVCA condamne le parti pris de Télérama qui attaque ce reportage en publiant la critique de trois prétendus intellectuels: Mr Johann Chapoutot (Professeur d'Histoire contemporaine), Mr Samuel Ghiles-Meilhac (Docteur en sociologie) et Mr Nicolas Lebourg (Chercheur) dont les arguments fallacieu démontrent qu'ils n'ont rien compris, ou voilent leur face sur ce nouveau phénomène antisémite qui s'est développé et inspiré de la propagande nazie des années 30 et qui fait fuir les citoyens juifs européens pour s'installer en Israël, aux USA ou au Canada. Le BNVCA s'engage à saisir le nouveau Ministre français de l'Education, Mr Jean Michel Blanquer soucieux de lutter contre l'antisémitisme, pour lui recommander de faire projeter ce documentaire, dans les lycées et collèges de l'hexagone, comme cela avait été fait avec le film Nuit et Brouillard.

Vous pouvez agir en effectuant un don au BNVCA.

Pour cela cliquez sur le bouton Reçu Cerfa



© Bureau National de Vigilance Contre L'Antisémitisme 2007