Présentation
Historique
Les Hommes
Adhérer au BNVCA
Nous contacter

Faire un don

Domaines d'intervention
Procédures d'intervention
Formulaire de déclaration
Formulaire Média

Communiqués

Anciens Communiqués

Verbe et Lumière
Centre Simon Weisenthal
U P J F
Fondation du Judaïsme Français
Union des CCJ (IDF)




COMMUNIQUÉS
03/05/2017

Le BNVCA accueille avec satisfaction la décision du Parquet de Bobigny d’ouvrir une enquête à l'encontre du Conseil Municipal de Stains et de son Maire Monsieur Azzedine TAIBI suite a la plainte déposée par le BNVCA pour apologie de terrorisme
Le BNVCA accueille avec satisfaction la décision du Parquet de Bobigny d’ouvrir une enquête à l'encontre du Conseil Municipal de Stains et de son Maire Monsieur Azzedine TAIBI suite a la plainte déposée par le BNVCA pour apologie du terrorisme le 24 Mars 2016. Le BNVCA rappelle que le Maire de Stains, Monsieur Azzedine TAIBI et son Conseil Municipal avaient décidé d'arborer au fronton de la mairie, une banderole à la gloire du chef terroriste palestinien M Marwan Barghouti, auteur de plusieurs attentats mortels, pour lesquels il est emprisonné en Israël. Le BNVCA souligne que ce Maire de Stains et son Conseil municipal ont désobéi et n'ont pas respecté les décisions prononcées par les Juridictions administratives qui lui enjoignaient de retirer cette banderole. En Mars 2016 le Juge administratif, requis par le BNVCA avait demandé au maire de Stains de décrocher cette banderole avant que l'affaire soit jugée, mais le Maire a non seulement refusé de s'exécuter, mais a convié la population de sa ville à une réunion publique en mairie pour tenter de justifier sa position. Par ailleurs, en raison de la requête formulée tardivement par le Préfet du Département, en Juin 2016 le Tribunal Administratif de Montreuil a rejeté le recours de la préfecture de Seine-Saint-Denis qui demandait le retrait de cette banderole. Pour le BNVCA il est inadmissible qu'un élu, premier magistrat de la ville, qui détient une parcelle de pouvoir, désobéisse impunément à la justice. Face à cette situation, et à l'entêtement du Maire de Stains le BNVCA a déposé plainte du chef d'apologie du terrorisme, entre les mains de Monsieur le Procureur de la République de Bobigny. Maître Charles Baccouche, qui suit le dossier pour le BNVCA, vient de confirmer cette plainte, ce 3/5/17, auprès du Commissariat de Police du 17 ème arrondissement de Paris, saisi par le Parquet de Bobigny. Il en ressort que désormais une enquête pénale est ouverte, que des investigations relatives à ce délit sont entreprises sous l'autorité du Procureur de la République de Bobigny à l'encontre de la Mairie de Stains. Le BNVCA considère que le fait d'honorer un terroriste, fut-il palestinien constitue un danger pour tous nos concitoyens, victimes des terroristes djihadistes qui s'inspirent des modes opératoires inventés par les terroristes palestiniens (égorgement, attaque au couteau, à la voiture bélier, mitraillage etc) pour commettre leurs crimes. Le BNVCA restera attentif aux suites données à cette procédure.

Vous pouvez agir en effectuant un don au BNVCA.

Pour cela cliquez sur le bouton Reçu Cerfa



© Bureau National de Vigilance Contre L'Antisémitisme 2007