Présentation
Historique
Les Hommes
Adhérer au BNVCA
Nous contacter

Faire un don

Domaines d'intervention
Procédures d'intervention
Formulaire de déclaration
Formulaire Média

Communiqués

Anciens Communiqués

Verbe et Lumière
Centre Simon Weisenthal
U P J F
Fondation du Judaïsme Français
Union des CCJ (IDF)




COMMUNIQUÉS
19/04/2017

Le BNVCA est partie civile au procès qui se tient du 20 avril au 22 mai 17 devant la Cour d'Assises de Paris contre 22 prévenus interpellés à la suite de l'attentat antisémite commis le 10/9/12 contre l'épicerie cachère Naouri de Sarcelles .
Le Bureau National de Vigilance contre l'Antisémitisme (BNVCA), partie civile dans l'affaire criminelle de l’attentat terroriste commis dans l’épicerie de Sarcelles en septembre 2012 sera représenté par ses avocats, Me Marc et Julien BENSIMHON, lors du procès qui se tiendra devant la Cour d’Assises spéciale de Paris du 20 avril au 22 juin 2017. Ce procès hors-normes intervient après six ans d’enquêtes confiées à trois juges d’instruction antiterroristes. En effet, le 19 septembre 2012, une épicerie cacher à Sarcelles était attaquée, car des membres de la communauté juive y faisaient leurs courses. Deux individus y ont jeté un engin explosif (grenade), blessant un client et causant des dégâts matériels. Cet attentat terroriste a créé à l’époque un vif émoi au sein de la Communauté Nationale et de la Communauté Juive. Lors de sa rencontre avec le Président de la République et le Ministre de l'Intérieur,le 7 octobre 2012, Sammy Ghozlan Président du BNVCA leur avait demandé de décréter l'Etat d'Urgence,pour mieux maîtriser la prévention,ce qu'il avait déjà réclamé lors de son intervention sur BFMTV.le 6 octobre 2012 . L'enquête a permis de remonter une filière terroriste, de mettre à jour deux autres affaires criminelles et de déjouer plusieurs attentats contre la Communauté Juive et contre les militaires français, notamment dans le sud de la France grâce à la découverte d'explosifs et l’interpellation des protagonistes. Le travail considérable d'enquête et d'instruction mené par les trois juges saisis et par la police a conduit à la mise en examen de 22 prévenus, dont 11 sont actuellement en détention provisoire, 8 ont été placés sous contrôle judiciaire et 3 font l'objet de mandats d'arrêt internationaux. Selon nos informations tous seraient des jeunes gens ,convertis à l'Islam,radicalisés, dont l'un d'origine juive. Ils sont poursuivis notamment pour des faits de : - destruction, dégradation ou détérioration d'un bien appartenant à autrui par explosif ou tout moyen dangereux pour les personnes en bande organisée et en relation avec une entreprise terroriste ; - participation à une association de malfaiteurs en vue de la préparation de destructions par substances incendiaires ou explosives susceptibles d'entraîner la mort d'une ou plusieurs personnes. Ces affaires ont été jointes car les liens entre les individus et les faits commis rendent la tenue d'un procès unique plus cohérente. Ce procès en Cour d’Assises durera 2 mois -une première en matière de terrorisme- en raison du grand nombre d’accusés. Il faudra s'attendre à ce que certains d'entre eux expriment un positionnement djihadiste (ou revendiquent leur appartenance djihadiste) et une certaine solidarité dans le rejet de l'autorité des juges. Maître Marc et Julien BENSIMHON porteront la parole du BNVCA lors de ce procès. Ils demanderont la condamnation de ceux qui appellent à la haine des juifs,et selon les cas, conformément à a loi,des peines complémentaires comme leur destitution de la nationalité française ainsi que leur expulsion de France.Le BNVCA espère que des peines très sévères et particulièrement dissuasives seront prononcées notamment en raison des risques d'attentats qui menacent les personnes et les biens de notre République, comme ceux qui ont été déjoués à temps gràce à l'action efficace de la police qui a interpellé ces deux nouveaux islamo terroristes qui devaient commettre des attentats en France, à la veille des élections présidentielles.

Vous pouvez agir en effectuant un don au BNVCA.

Pour cela cliquez sur le bouton Reçu Cerfa



© Bureau National de Vigilance Contre L'Antisémitisme 2007