Présentation
Historique
Les Hommes
Adhérer au BNVCA
Nous contacter

Faire un don

Domaines d'intervention
Procédures d'intervention
Formulaire de déclaration
Formulaire Média

Communiqués

Anciens Communiqués

Verbe et Lumière
Centre Simon Weisenthal
U P J F
Fondation du Judaïsme Français
Union des CCJ (IDF)




COMMUNIQUÉS
09/08/2015

Le BNVCA condamne les pressions exercées sur la Ville de Paris par MMe SIMONNET conseillère ( Parti de Gauche),relayée par les activistes de BDS et AFPS qui ordonnent l'annulation de la journée TEL AVIV PLAGE, et menacent de troubler l'ordre public.
Bureau National de Vigilance Contre l'Antisémitisme 8 Boulevard Saint Simon 93700 Drancy 0663883029 Le Président Drancy le 9 AOUT 2015 Sammy GHOZLAN 0177384944 Le Bnvca dénonce et condamne la sommation discriminatoire et sélective publiée par une conseillère de Paris , secrétaire nationale du Parti de Gauche,qui intime l'ordre à Madame Anne HIDALGO Maire de Paris d'annuler purement et simplement la journée consacrée le 13 août 2015 à PARIS TEL AVIV PLAGE Madame Danielle SIMONNET élue du 20 eme arrondissement au Conseil de Paris depuis 2008, est coutumière du fait, notamment lorsqu'il s'agit de priver des écoles juives de subvention publiques, ou l'installation d'un Centre Communautaire dans le 11 eme art. Comme l'avait pressenti le BNVCA et depuis cet appel de Mme SIMONNET,le BNVCA reçoit plusieurs informations relatives aux nombreuses relatives aux pressions exercées sur la Ville de Paris,afin que cet évènement joyeux , festif, citoyen et justifié,soit empêché. Le BNVCA reçoit de trop nombreux messages de requérants qui manifestent leur inquiétude face au déferlement de haine suscité par ces appels lancés sur les réseaux socaux ,et les sites BDS ,EUROPALESTINE ,AFPS et autres sites islamistes qui invitent leurs activistes et sympathisants à envahir Paris Tel AVIV Plage le 13 aout Un an après les manifestations propalestiniennes de juillet 2014, qui ont conduit à des exactions antijuives à Paris et à Sarcelles, contre la synagogue de La roquette, et les quartiers juifs de Garges Sarcelles, le BNVCA craint que ces mouvement subsersifs ne provoquent encore des attaques antijuives dans la capitale. Comme le vol ou le viol,l'appel à boycott est un délit prévu et réprimé par la loi.Les citoyens ne comprennent pas que ces organisations et leurs sites internet qui incitent au boycott ne soient toujours pas interdits d'initiative par les services des Ministères de l'Intérieur et de la Justice. De la même manière qu'on ne saurait tolérer des manifestations de soutien aux voleurs ou aux violeurs,de même que police et justice réprimeraient les incitations au vol et au viol, le BNVCA et tous ses requérants demandent que les boycotteurs soient soumis au même régime légal. Le BNVCA a saisi le Préfet de Police pour lui demander de prendre toutes les mesures préventives et répressives à l'encontre des délinquants qui projettent de semer la panique ,la terreur,et troubler l'ordre public . Le BNVCA qui salue de nouveau l'initiative heureuse de la Ville de Paris, attend que madame Anne HIDALGO et la Mairie de Paris ne cèdent pas aux pressions

Vous pouvez agir en effectuant un don au BNVCA.

Pour cela cliquez sur le bouton Reçu Cerfa



© Bureau National de Vigilance Contre L'Antisémitisme 2007