Présentation
Historique
Les Hommes
Adhérer au BNVCA
Nous contacter

Faire un don

Domaines d'intervention
Procédures d'intervention
Formulaire de déclaration
Formulaire Média

Communiqués

Anciens Communiqués

Verbe et Lumière
Centre Simon Weisenthal
U P J F
Fondation du Judaïsme Français
Union des CCJ (IDF)




COMMUNIQUÉS
11/04/2002

Des joueurs de foot d'une association juive agressés à Bondy
    

Des joueurs de foot d'une association juive agressés à Bondy

Jeudi 11 avril 2002, 19h04

BOBIGNY (AFP) - Quatorze joueurs de football de l'association juive Maccabi, qui s'entraînaient mercredi sur un terrain de Bondy (Seine-St-Denis), ont été agressés par des inconnus, visage dissimulé par un foulard et munis de barres de fer, de bâtons et de boules de pétanque.

Selon Maccabi, il est 20H00 lorsque les joueurs de l'équipe senior de cette association sportive confessionnelle, âgés de 16 à 20 ans, commencent leur entraînement sur le terrain Max Dormoy, près de la cité de Bondy Nord.

Tout se déroule normalement quand, selon des sources policière et judiciaire, une quinzaine de personnes pénètrent sur le terrain vers 21H15 et attaquent les footballeurs.

Coups de barres de fer, de bâtons: l'attaque est brève mais violente. Miraculeusement, les joueurs s'en sortent avec des hématomes. Un seul est hospitalisé une nuit pour des blessures dont une plaie au cuir chevelu et des coups sur le corps, selon les mêmes sources.

"L'expédition a vraisemblablement été préméditée. Et il semblerait que les auteurs aient eu connaissance de l'appartenance des joueurs à la communauté juive compte tenu des insultes", estimait-on jeudi au parquet de Bobigny.

Après l'expédition punitive, les agresseurs ont visité les vestiaires des joueurs et y ont volé des téléphones portables, des cartes bleues et des vêtements.

"J'ai vraiment eu très peur car je ne les ai pas vu arriver. J'étais dos à eux, en corner. J'ai reçu un coup de barre dans le dos, je me suis retrouvé à terre et ils étaient plusieurs à me massacrer. Ils me criaient "sale juif", a confié, de façon anonyme, le joueur le plus sérieusement blessé, âgé de 16 ans.

"Certains portaient des écharpes palestiniennes autour du visage, je ne pourrais pas les reconnaître mais je pense qu'ils devaient être âgés comme nous de 16 à 20 ans", a-t-il poursuivi. "Tout le monde s'est mis à courir, cherchait à trouver des cachettes, c'était la panique".

"Deux d'entre nous ont réussi à trouver refuge chez le gardien pour appeler les secours", a expliqué un autre joueur, de 18 ans.

Elisabeth Guigou, candidate aux législatives dans la circonscription de Bondy, a exprimé "son émotion et son indignation" dans une lettre au président de la communauté juive de Bondy, Roger Benhamou. La ministre de l'emploi et de la solidarité transmet "son soutien déterminé à la communauté juive dans cette épreuve".

La ministre de la Jeunesse et des Sports, Marie-Georges Buffet, a condamné une "attaque inqualifiable" tandis que le maire de Bondy, Gilbert Roger, dénonçait des "actes racistes". La LICRA (Ligue contre le racisme et l'antisémitisme) a décidé de porter plainte.

Sammy Ghozlan, président du Conseil des communautés juives de Seine-Saint-Denis, a estimé que l'on avait "franchi un nouveau palier dans les actes antisémites". "Il ne s'agit plus d'actes isolés. Cette attaque visait clairement des Juifs. Ce qui est grave, c'est que l'on ne s'attaque plus seulement aux biens mais aux personnes", a-t-il ajouté.

Le service départemental de la PJ de Seine-Saint-Denis, chargé de l'enquête, auditionnait jeudi les victimes.

Plusieurs incidents ont été commis récemment en Seine-Saint-Denis: le 3 avril, un bus et une voiture d'une école juive d'Aubervilliers ont été incendiés. La semaine dernière, des jeunes portant des kippas ont été pris à partie dans la rue à Bobigny. Dimanche, des cocktails molotov ont été jetés sur la synagogue de La Courneuve.

© 2002 AFP

-
    

Vous pouvez agir en effectuant un don au BNVCA.

Pour cela cliquez sur le bouton Reçu Cerfa



© Bureau National de Vigilance Contre L'Antisémitisme 2007