Présentation
Historique
Les Hommes
Adhérer au BNVCA
Nous contacter

Faire un don

Domaines d'intervention
Procédures d'intervention
Formulaire de déclaration
Formulaire Média

Communiqués

Anciens Communiqués

Verbe et Lumière
Centre Simon Weisenthal
U P J F
Fondation du Judaïsme Français
Union des CCJ (IDF)




COMMUNIQUÉS
04/06/2015

CdeP.Le BNVCA condamne les déclarations discriminatoires prononcées au Caire par le Président de l'opérateur ORANGE; discriminatoires à l'égard de l'Etat juif.qui s'apparentent à un appel illégal au boycott d'un pays ami. Le BNVCA demande des mesure
8 Boulevard Saint Simon 93700 Drancy 0663883029 Le Président Drancy le 4 juin 2015 Sammy GHOZLAN 0609677005 ///0177384944 Le Bureau National de Vigilance Contre l'Antisémitisme condamne les déclarations discriminatoires et indignes , visant l'Etat juif, prononcées par Mr Stéphane Richard P D G de ORANGE qui avoue que "S’il le pouvait, il déciderait dès « demain » le retrait d’Orange d’Israël." Mais cette décision représenterait un « énorme risque financier », en termes de pénalités, car elle signifierait une rupture unilatérale avec son partenaire local, la société Partner Communications. Par cette déclaration alambiquée, faite au Caire, mercredi 3 juin, le PDG de l’opérateur téléphonique français a provoqué la colère et l'indignation du BNVCA comme celle des clients de FRANCE TELECOMET DE ORANGE. Le dirigeant français a semblé ainsi répondre et céder à la pression croissante exercée sur sa société, dans le cadre de la campagne de boycott visant à déligitimer Israel .Il commet une double faute extrêmement préjudiciable pour sa société et pour le pays . ORANGE est détenu à 25 pour cent par l'Etat Il se rendrait coupable d'action illégale au regard du droit français et de la très mauvaise image du groupe de télécommunication français . De plus le PDG d'Orange engage la politique étrangère de notre pays en invitant ouvertement à la stigmatisation et au boycott économique d'un pays ami . Le BNVCA s'interroge avec inquiétude sur la pusillanimité et le degré d'inconscience politique que ce chef d'entreprise manifeste en allant faire de telles déclarations au Caire en Égypte comme pour complaire à la supposée demande des autorités égyptiennes . Nous demandons au ministre des affaires étrangères d'interpeller Stephane Richard sur ses intentions manifestement hostiles et qui risquent d'avoir des retombées négatives au sein de l'opinion publique française et alimenter encore un climat ce haine qui pousse à l'acte antijuif dans notre pays . Le BNVCA n'a de cesse de souligner que les plus hates autorités de l'Etat Président de la République, Premier Ministre, Ministre de l'Intérieur, ont officiellement reconnu que "l'antisionisme c'est l'antisémitisme" Cette déclaration du président de Orange est antisioniste. Cette déclaration s'apparente à appel à boycott qui relèverait du délit prévu et puni par l'article 225 du Code Pénal, Le BNVCA qui depuis 2009 poursuit les activistes du mouvement illégal B D S se tient prêt à engager une action en justice contre ORANGE t son président le cas échéant. Le BNVCA demande au Premier Ministre, au Ministre de la Communication,et au Ministre des Affaires étrangères de dénoncer les intentions du Président Richard, et de prendre sans délai à l'encontre de Mr Stéphane Richard. les dispositions administratives et disciplinaires qui s'imposent. Le BNVCA demande au Conseil d'administration de ORANGE de publier un démenti, et d'inviter le PDG Richard à présenter ses excuses. Nous rappelons que déjà en 2011 le BNVCA avait alerté le même PDG d'ORANGE en raison de plaintes d'usagers qui en arrivant à l'aéroport Ben Gourion en Israel, recevaient le SMS "ORANGE;TO PALESTINIAN AUTHOROTY" ignorant l'existence d'Israel. Dans sa réponse du 2/9/2011 adréssée au Président du BNVCA, le PDG de ORANGE nous informait qu'il avait décidé de faire supprimer des SMS d'information du type "ORANGE les accompagne ""TO PALESTINIAN AUTHORITY""reçus sur les téléphones des personnes arrivées à l'Aeroport Ben Gourion de Tel Aviv en Israel. Cette disposition était confirmée par le Directeur Général Orange, Mr Pierre LOUETE dans un premier courrier du 31/8/2011 Le PDG d'ORANGE y avait remercié le BNVCA pour son intervention qui a permis de corriger cette"indelicatesse involontaire"

Vous pouvez agir en effectuant un don au BNVCA.

Pour cela cliquez sur le bouton Reçu Cerfa



© Bureau National de Vigilance Contre L'Antisémitisme 2007