Présentation
Historique
Les Hommes
Adhérer au BNVCA
Nous contacter

Faire un don

Domaines d'intervention
Procédures d'intervention
Formulaire de déclaration
Formulaire Média

Communiqués

Anciens Communiqués

Verbe et Lumière
Centre Simon Weisenthal
U P J F
Fondation du Judaïsme Français
Union des CCJ (IDF)




COMMUNIQUÉS
05/05/2015

le BNVCA salue l'action des professeurs du lycée Tony Garnier de Bron (69) qui manifestent et se mettent en grève afin de soutenir. à un professeur victime d'antisémitisme .
Image en ligne 8 Boulevard Saint Simon 93700 Drancy 0663883029 Le Président Drancy le 5/5/2015 Sammy GHOZLAN 0609677005 Le BNVCA salue l'action entreprise par les professeurs du Lycée Tony Garnier de Bron (69) qui à l'initiative du syndicat CGT de l'établissement ont décidé de manifester et se mettre en grève, ce matin 5/5/2015 afin de soutenir une collègue victime d'antisémitisme . Dans son communiqué de presse la CGT précise "que les enseignants dénoncent l’insuffisance de réaction par la direction de l’établissement face aux propos racistes et antisémites que subit l’une de leurs collègues. En cause, en particulier, des dessins réalisés par des lycéens montrant l’enseignante criblée de balles, avec des inscriptions antisémites. A de nombreuses reprises, le professeur avait pourtant rédigé des rapports, restés sans réponses. Selon le syndicat CGT éduc’action, le chef d’établissement, lui-même aurait jeté à la poubelle les dessins, "pour étouffer l’affaire". Le BNVCA s'est entretenu avec le délégué CGT du Lycée Mr Olivier FREZZA BUET et la victime Madame D.A. professeur de mathématiques et physique qui n'est pas de confession israélite.. Le BNVCA condamne à la fois le harcèlement ,les propos et les dessins qui auraient fait référence à" Coulibali," (le djihadiste qui a assassiné une policière à Montrouge, et des juifs français dans l'hypercacher de Paris 12 en janvier 2015), et l'absence de mesures disciplinaires à l'encontre des auteurs. Selon la victime, les élèves mis en cause la provoquaient pour savoir si elle était juive, et auraient fait des dessins la montrant mitraillée . Selon la professeure victime, un rapport circonstancié aura été remis au chef d'établissement .Mme D.A a consenti à nous transmettre ce rapport, soutenu et paraphé par des collègues témoins oculaires des dessins détruits. .Le BNVCA considère que le chef d'établissement aurait du informer le rectorat des faits que lui a signalés la victime, et ce conformément au règlement qui prescrit que toute violence antisémite physique ou verbale doit être signalée à l'autorité , et traitée. Le BNVCA a décidé de soutenir la victime et met à sa disposition son conseil Maitre Baccouche. Le BNVCA dépose plainte auprès du Procureur de la République de Lyon. Le BNVCA demande au Rectorat de Lyon et à la Ministre de l'Education nationale de prendre les mesures qui s'imposent tant envers les élèves présumés antisémites, qu'envers le chef d'établissement du lycée professionnel Tony Garnier de Bron (69)

Vous pouvez agir en effectuant un don au BNVCA.

Pour cela cliquez sur le bouton Reçu Cerfa



© Bureau National de Vigilance Contre L'Antisémitisme 2007